Actus études posturales

17/01/2017

AG2R et Velofitting en Espagne : Suite et fin :-)

posté à 18h14 dans "Infos"


Bonjour à tous et très belle année 2017 :-)

Velofitting était en Espagne avec AG2R pour le 2ème stage de la saison à Gandia, au sud de Valencia.
Cette fois ci le but était de pouvoir dégrossir les positions chronos des coureurs avant d'affiner et finaliser l'aérodynamisme en soufflerie et sur piste au mois de février.

C'est donc ce qui a été fait :-)

Maintenant on fait le grand écart kilométrique et thermique en passant des 21° du sud de l'Espagne aux -10° du nord de la Savoie :-)

A très bientôt pour des news très motivantes sur l'avenir de Velofitting :-)

Soyez prudents sur les routes. Joël.

 


09/12/2016

AG2R et Velofitting en Espagne :-)

posté à 10h34 dans "Infos"


Bonjour à tous,

Comme chaque année en décembre l'équipe AG2R La Mondiale prend ses quartier d'hiver dans le sud de l'Espagne.

"Que ce soit au niveau de la cohésion du groupe ou du travail sur le matériel, ce seront des journées bien pleines", dit Vincent Lavenu, Manager Général de l’équipe.

Au niveau positionnement ce sera 10 jours de travail sur les vélos route et chrono ainsi que du travail sur piste à Valencia.
Cette année le travail a encore payé et le but est de franchir encore un cap en 2017 :-)

A suivre.
A très bientôt.
Joël.

 


25/11/2016

Petit éclairage sur la longueur de manivelles :-)

posté à 10h25 dans "Articles techniques"


Bonjour à tous,

Aujourd'hui nous allons évoquer la question la plus fréquente lors des positionnements :
Quelle est la bonne longueur de manivelle ?

Les anciens, qui n'avaient pas de capteurs de puissance, pensaient que les manivelles longues augmentaient le bras de levier et donnaient donc plus de force.
Leurs sensations allaient également dans ce sens.

Si on analyse rapidement un cycle de pédalage, et en schématisant, il y a la phase de poussée utile, les points morts haut et bas et la remontée de la pédale.
Avec des manivelles longues le passage du point mort bas ne pose pas de problème. Par contre le point mort haut et le redémarrage de la poussée sont plus difficiles du fait que le genou est plus fléchi qu'avec des manivelles courtes.
Du coup le cycliste ressent plus de résistance (un peu comme un squat qu'on commence assis au lieu de demi-fléchi) et assimile cela à une plus grande efficacité.

La poussée proprement dite se passe bien mais à l'approche du point mort bas la cheville se met plus tôt en extension avec les manivelles longues et avec une extension plus prononcée (1 à 3° selon les athlètes).
Idem à l'approche du point mort haut avec une flexion plus prononcée.

Avec des manivelles plus courtes le pédalage est plus fluide car le point mort haut passe mieux, l'attaque de la poussée se fait plus rapidement et se poursuit plus bas à l'approche du point mort bas.
Idem à la remontée.
On abouti donc à un pédalage moins heurté.
De plus, le pied décrivant un cercle plus réduit, le bassin reste plus stable et, au point mort haut, l'angle entre le buste et la jambe est plus ouvert ce qui permet une bien meilleure oxygénation des membres inférieurs.
Sur un vélo chrono cela permet d'avoir une position de cintre plus basse (donc souvent plus aéro) sans compromettre cette oxygénation :-)
Et le pédalage est également plus confortable.
Bref que du bonheur !

Il reste donc à évoquer cette histoire de bras de levier et de puissance.
Depuis le début des années 2000 et l'arrivée des capteurs de puissance beaucoup d'études ont été faites (la plus connue car une des premières reste celle de Dr. Jim Martin’s 2001 study, “Determinants of maximal cycling power: crank length, pedaling rate and pedal speed.”).
Mais les autres études suivantes ont confirmé le fait que de changer de manivelles en passant de 120 à 140 à 170, 180 et 195 ne voyait aucune différence sur la puissance !
Tout au plus la puissance instantanée variait au cours du cycle de pédalage au niveau de la répartition mais avec une plus grande constance et homogénéité sur les manivelles courtes.
Et donc un meilleur rendement musculaire sur le long terme.

Un 2ème effet kiss cool a été remarqué sur les triathlètes qui arrivent à courir plus vite en descendant du vélo avec des manivelles courtes ....

Voilà, j'espère avoir apporté quelques éclaircissement et, juste pour info, Christopher Froome et ses 1m85 est en manivelles de 170 sur le chrono.

Vous pouvez maintenant trouver facilement des manivelles jusqu'en 165 chez vos fournisseurs habituels et n'oubliez pas d'ajuster votre hauteur de selle en cas de changement !

A très bientôt. Joël.

 


21/11/2016

Cockpit et Pedestalling des prolongateurs ! Explications :-)

posté à 13h50 dans "Articles techniques"


Bonjour à tous,

Aujourd'hui nous allons regarder d'un peu plus près ce qui se passe sur le cockpit d'un vélo chrono ou triathlon et expliquer ce qu'est le "pedestalling".

Je mets une vidéo du Cervelo P5X car on voit bien les réglages différents qu'il peut y avoir sur un cockpit.

Un cockpit aéro est donc constitué d'un cintre aéro (base bar) et des prolongateurs.
La position recherchée et prioritaire est l'aérodynamisme posé sur les prolongateurs. Cette position une fois définie peut entraîner plusieurs positions du base bar.

1) Soit les prolongateurs sont presque posés sur le cintre et cela donne une prise en mains aux "cocottes" plus haute et relaxée qui est plus adaptée aux triathlons comportant beaucoup de relances ou de longues portions pentues (aussi bien montante ce qui va soulager le dos, que descendante ce qui va permettre une meilleure prise en main).

2) Le cintre est posé très bas par rapport aux prolongateurs et cela donne ce qu'on appelle en américain le "pedestalling" qui vient du mot piédestal, un peu comme si les prolongateurs étaient sur un piédestal.
Cette position est beaucoup plus agressive sur le base bar et ne convient donc pas aux épreuves ou il faut se servir du base bar.
Par contre elle est souvent un peu plus aérodynamique car l'air s'écoule mieux entre les différentes parties du cintre.
C'est donc plus adapté à du chrono pur ou des triathlons roulants.

Voilà, vous savez tout :-)
Regardez les premières secondes de la petite vidéo qui suit pour bien voir la différence.
Et à bientôt pour un autre sujet technique cette fois sur les longueurs de manivelles.
Joël.

 


19/11/2016

Ton réglage est vraiment remarquable :-)

posté à 18h13 dans "Témoignages"


Bonjour à tous,

On change un peu de la catégorie résultat coureurs (il faut dire que la saison se calme un peu !) pour revenir dans la catégorie témoignage.

Voici 2 emails reçus récemment :

Bonjour Joël,
Je tiens à te remercier pour le formidable travail que tu as effectué hier.
Ton sens de l'écoute, de l'observation, de même que ta patience et ton tact m'ont réjoui.
J'ai pris connaissance de ton rapport qui est très complet : je le garde précieusement.
Ainsi que tu l'as mentionné, je ne manquerai pas de revenir vers toi, si le besoin s'en faisait ressentir.
Encore merci et très bon week-end.
Jacky

Bonjour Joël,
Ton réglage est vraiment remarquable : je peux rouler les mains au creux ou au bas du guidon sans aucun problème ( ce que je n’avais plus fait depuis très longtemps) … incroyable le changement juste pour quelques centimètres…
Je m’habitue de mieux en mieux au prolongateur.
Encore merci
Cordialement
Alain


Bon, c'est cool comme messages pour attaquer le week-end :-)

Si, comme Alain et Jacky, vous souhaitez optimiser votre position vélo avec Velofitting, contactez-moi en cliquant ICI pour votre étude posturale personnalisée.
A bientôt. Joël.

 




» Consulter les archives

RSS