Actus études posturales

25/11/2016

Petit éclairage sur la longueur de manivelles :-)

posté à 09h25 dans "Articles techniques"


Bonjour à tous,

Aujourd'hui nous allons évoquer la question la plus fréquente lors des positionnements :
Quelle est la bonne longueur de manivelle ?

Les anciens, qui n'avaient pas de capteurs de puissance, pensaient que les manivelles longues augmentaient le bras de levier et donnaient donc plus de force.
Leurs sensations allaient également dans ce sens.

Si on analyse rapidement un cycle de pédalage, et en schématisant, il y a la phase de poussée utile, les points morts haut et bas et la remontée de la pédale.
Avec des manivelles longues le passage du point mort bas ne pose pas de problème. Par contre le point mort haut et le redémarrage de la poussée sont plus difficiles du fait que le genou est plus fléchi qu'avec des manivelles courtes.
Du coup le cycliste ressent plus de résistance (un peu comme un squat qu'on commence assis au lieu de demi-fléchi) et assimile cela à une plus grande efficacité.

La poussée proprement dite se passe bien mais à l'approche du point mort bas la cheville se met plus tôt en extension avec les manivelles longues et avec une extension plus prononcée (1 à 3° selon les athlètes).
Idem à l'approche du point mort haut avec une flexion plus prononcée.

Avec des manivelles plus courtes le pédalage est plus fluide car le point mort haut passe mieux, l'attaque de la poussée se fait plus rapidement et se poursuit plus bas à l'approche du point mort bas.
Idem à la remontée.
On abouti donc à un pédalage moins heurté.
De plus, le pied décrivant un cercle plus réduit, le bassin reste plus stable et, au point mort haut, l'angle entre le buste et la jambe est plus ouvert ce qui permet une bien meilleure oxygénation des membres inférieurs.
Sur un vélo chrono cela permet d'avoir une position de cintre plus basse (donc souvent plus aéro) sans compromettre cette oxygénation :-)
Et le pédalage est également plus confortable.
Bref que du bonheur !

Il reste donc à évoquer cette histoire de bras de levier et de puissance.
Depuis le début des années 2000 et l'arrivée des capteurs de puissance beaucoup d'études ont été faites (la plus connue car une des premières reste celle de Dr. Jim Martin’s 2001 study, “Determinants of maximal cycling power: crank length, pedaling rate and pedal speed.”).
Mais les autres études suivantes ont confirmé le fait que de changer de manivelles en passant de 120 à 140 à 170, 180 et 195 ne voyait aucune différence sur la puissance !
Tout au plus la puissance instantanée variait au cours du cycle de pédalage au niveau de la répartition mais avec une plus grande constance et homogénéité sur les manivelles courtes.
Et donc un meilleur rendement musculaire sur le long terme.

Un 2ème effet kiss cool a été remarqué sur les triathlètes qui arrivent à courir plus vite en descendant du vélo avec des manivelles courtes ....

Voilà, j'espère avoir apporté quelques éclaircissement et, juste pour info, Christopher Froome et ses 1m85 est en manivelles de 170 sur le chrono.

Vous pouvez maintenant trouver facilement des manivelles jusqu'en 165 chez vos fournisseurs habituels et n'oubliez pas d'ajuster votre hauteur de selle en cas de changement !

A très bientôt. Joël.

 


Autre news:
14/08/2017 : Damien Gaudin vainqueur du prologue au Tour du Portugal :-)
08/08/2017 : Isabelle Ferrer et Corentin Le Roy en bonne position :-)
07/08/2017 : Elise, Gwladys, Stéphane, Yannick ... le paratriathlon ça gagne :-)
06/08/2017 : Justine à Malmö, Toumy à Chateau-Gontier :-)
04/08/2017 : Alexis Gougeard vainqueur de la Polynormande :-)
01/08/2017 : Retour sur le Tour de France :-)
13/07/2017 : Le dire c'est bien, le prouver c'est mieux :-)
04/07/2017 : Trigame : 1er chez les filles, les garçons et le relais :-)
03/07/2017 : Charlotte et Céline Championnes de France de Triathlon et Duathlon :-)
26/06/2017 : Oliver Naesen Champion de Belgique :-)


» Consulter les archives

RSS